Connexion

Certaines parties de ce site nécessitent une identification. Info : Si c'est votre première visite, vos identifiant et mot de passe vous ont été envoyés par courriel.
Sortie pédestre (17 novembre 2013) PDF Imprimer

Hamsters présents : Claudine et Pascal ; Christine, Jacky et  Sallie ; Marie et Mathieu.

 

En ce dimanche 17 novembre, ce sont 6 hamsters courageux et un chien qui se sont donné rendez-vous devant l’église de Fouday, non pas pour assister à la messe dominicale, mais pour se dégourdir une dernière fois les pattes avant l’hiver.

Nous voilà donc partis. Les premiers mètres nous font un peu souffler, le temps de nous mettre en jambe, mais quelques minutes plus tard le rythme est pris et nous poursuivons sans trop de mal notre balade.

 

Le chemin est parfois gadoueux mais le temps est sec et frais, idéal pour une randonnée automnale. Arrivés à Waldersbach, au bout de ¾ d’h de marche, nous nous octroyons une première petite pause le temps de nous désaltérer en prévision des futures montées.

 

L’ascension vers Bellefosse est en effet ponctuée de quelques raidillons sympathiques. Arrivés à l’entrée du village, nous sommes accueillis par Sergio et Sergia les lamas, mais n’ayant pas de tram sous la main pour leur faire faire un tour, nous décidons de poursuivre notre chemin sans les libérer.

 

La pente  se fait encore plus rude, mais nous la gravissons avec entrain, sans doute motivés par l’idée du plat qui nous attend à la ferme auberge. Arrivés avec un peu d’avance (c’est qu’un hamster ça  marche vite), celle-ci n’est pas encore prête et voilà qu’à peine attablés, une, puis deux puis trois coupures de courant laissent planer le doute…arriverons-nous à manger cette choucroute tant attendue ?

 

Fort heureusement, le temps pour Jacky de se remémorer quelques anecdotes avec le patron, vieille connaissance de ses jeunes années, nous voilà servis…et bien servis ! La choucroute est copieuse et excellente et le repas se déroule comme à l’accoutumée dans la bonne humeur.

 

Nous repartons donc l’estomac bien rempli, fin prêts à attaquer la dernière partie de notre balade. Celle-ci, bien qu’un peu plus longue, est plus facile car principalement en descente. Nous rejoignons ainsi Blancherupt, puis les hauteurs de Fouday où nous nous avons l’occasion d’admirer de magnifiques chevaux avant de regagner notre point de départ. C’est une fois de plus une bien belle balade qui s’achève pour nos rongeurs, à présent fins prêts à hiberner.