Connexion

Certaines parties de ce site nécessitent une identification. Info : Si c'est votre première visite, vos identifiant et mot de passe vous ont été envoyés par courriel.
Randonnée Kaysersberg (30 octobre 2011) PDF Imprimer

Hamsters présents : Jean-Claude et Marie-Blanche, Cindy et Marc, Cathie et Eddie, Lise et Guy, Léa et Bastien, Christine et Jacky S., Frédéric, Marie et Mathieu, Philippe et Cathie, Pascal H, Pascal G., Armelle, Célia, Patricia et Daniel

 

9h45 devant la mairie de Blaesheim, pas de motos en vue et pourtant….un attroupement de hamsters est bien en train de se former à une bonne soixantaine de kilomètres de là.


Aujourd’hui ils sont 21 courageux à s’être donné rendez-vous à Kayserberg pour une sortie…pédestre. Eh oui, une fois n’est pas coutume, nos rongeurs ont choisi de délaisser leur monture histoire de se dégourdir un peu les pattes avant l’hiver.


Nous voilà donc partis pour 13 km de marche dans la joie et la bonne humeur. Après quelques mètres à plat, notre balade débute par la longue ascension des marches (quelqu’un les aurait-il comptées ?) menant au château de Kaysersberg. Une belle mise en jambe pour nos hamsters qui délaissent bien vite leurs multicouches accumulées en prévision d’éventuelles températures automnales.


Le temps de souffler un peu et d’admirer la vue sur la ville, nous poursuivons notre randonnée par un chemin accidenté. La montée jusqu’au Chêne de la Chapelle, bien que ponctuée de mini pauses est parfois un peu rude, mais qu’à cela ne tienne, à cœur vaillant rien d’impossible ! Peu à peu la côte se fait plus douce et c’est aux alentours des 12h30 que nous arrivons au Saint Alexis, bientôt rejoints par Patricia et Daniel.


Nous pouvons donc à présent déguster les copieux menus proposés par la ferme auberge. Il fait si bon près du kachelof que nous y restons près de 2h.


Vers 15h30, nous repartons donc vers Kaysersberg en longeant le Toggenbach. Pour ce faire, deux possibilités de même durée s’offrent à nous. Alors que certains choisiront de descendre par la route forestière, d’autres préféreront poursuivre par un chemin de randonnée sur lequel ils croiseront même une mignonne petite congénère souris.


Après un peu plus d’une heure de descente, nous retrouvons notre point de départ, fourbus mais heureux de cette journée passée au grand air.

 

Randonnée GPS (format gpx) : ici