Connexion

Certaines parties de ce site nécessitent une identification. Info : Si c'est votre première visite, vos identifiant et mot de passe vous ont été envoyés par courriel.
Séjour Jura (30-31 juillet 2011) PDF Imprimer

Hamsters présents : JCD, Cathie et Eddie, Lise et Guy, Claudine et Pascal

 

Voici les sept petits hamsters qui, une fois sortis de leur terrier, s’apprêtent à parcourir 340 km en direction du JURA.

Soleil au rendez-vous jusqu’à la pause café à la Porte d’Alsace.

A partir de là, le soleil fut capricieux… nous avons fait 50 km sous une pluie battante : il nous fallut même nous équiper jusqu’aux chaussons de pluie pour que le soleil nous réapparaisse.

Arrivés à Besançon, nous avons visité le centre afin de nous dégourdir les jambes : cette visite fut suivie d’un bon café. Vous souvenez-vous d’un hamster déguisé en hamster-dame pour être servi en premier ? 

Nous nous sommes arrêtés à Arbois en vue d’une pause déjeuner bien méritée : un pique nique bien agréable.

Connaissez-vous le célèbre dicton : « Le vin d'Arbois, plus on en boit, plus on va droit. »
Tous les passagers ont pu profiter de la spécialité d’Arbois.

Nous nous sommes remis en route direction Cirque du fer à cheval pour profiter d’une splendide vue.

Suite et fin de notre voyage à Grande Rivière, nous avons été charmés par l’accueil et la structure de l’hôtel Lou Granva. Dès notre arrivée, nous avons pu profiter des services proposés tels que la piscine et le spa.

Deux heures plus tard, nous étions tous à nouveau réunis autour d’une grande table afin de déguster notre repas. De plus, nous étions accompagnés par deux motards (Lilka et Walter, non pas des hamsters mais des marmottes suisses) qui nous ont rejoints pour le week-end.

Nous avons passé un séjour très agréable et convivial, encore une fois un grand merci à tout le monde et tout particulièrement à notre GPS qui nous ramène toujours à bon port.

Après avoir laissé les "touristes" à Malbuisson, les 3 "mousquetaires" ont suivi le Doubs dans ses méandres.

Passage au pied du château de Joux, enfilades dans les défilés avant Morteau où les estomacs furent regarnis, puis direction le haut plateau de Maîche pour descendre les méandres de la route jusqu'à St Hypolite pour la pause café. Admiration au passage des motards suisses qui se donnent rendez vous par beau temps sur ces routes sinueuses. Nous assistons même à l'arrivée d'une motarde paraplégique chevauchant sa BMW adaptée en quadrupède de course. Puis direction Blaesheim avec une météo des plus favorable et une conduite coulée facilitée par le fait qu'il ne reste que 3 montures dans le cortège.

Comme ce fut souvent le cas, c'est à quelques minutes du temps prévu par le roadbook que nous nous quittons devant l'église de Blaesheim.

 

Ah ! Au fait, j'oubliais, les douze bouteilles d'Arbois Rubis ont très bien supporté le voyage ... la morteau et le morbier aussi d'ailleurs.