Connexion

Certaines parties de ce site nécessitent une identification. Info : Si c'est votre première visite, vos identifiant et mot de passe vous ont été envoyés par courriel.
Sortie MARXZELL du 15 Avril 2018 PDF Imprimer

 

Balade du 15 avril 2018 sortie Marxzel

Participants : Marie-Jo et Rémi, Claudine (la squaw) et Pascal (Geronimo), Patricia et Daniel, Nicole et Jean-François, Véronique, Patrick, Raymond, Jean-Claude, Claudius ainsi que 2 « guest stars » Pascale et Patrick, soit 15 personnes et 10 motos.

Grand jour que ce 15 avril 2018 : c’est la première sortie officielle de l’Indian de Geronimo, notre Grand Sachem bien aimé, accompagné de Claudine, sa squaw préférée !

Plus sérieusement, le temps s’annonce clément et c’est Rémi notre guide jusqu’à Marxzel et son musée, but de la balade. Dès les premiers kilomètres, la campagne rhénane est magnifique en ce printemps. Les nombreux arbres fruitiers sont en fleurs, le vert clair des jeunes feuilles et celui, plus soutenu des conifères nous offrent un spectacle ravissant. Le rythme raisonnable qui nous est imposé par la circulation nous permet d’admirer tout cela sans trop de risques. Ok, on regarde devant soi quand même !

C’est ensuite la longue montée vers la Forêt-Noire sur une route en parfait état. Nicole s’essaye avec succès à la photo d’action. Me sachant filmé, je soigne mon déhanché, ma trajectoire le genou par terre….Looool ! Le « gros » Patrick, à côté sur son Solex ressemble plutôt à un crapaud sur une boite d’allumettes ! Relooool !

Nous rejoignons bientôt la mythique Schwartzwaldhochstrasse toujours aussi belle. Petit arrêt boisson chaude à Untersmatt puis nous entamons une longue descente. Une constatation s’impose : le nombre de motards est vraiment impressionnant ce dimanche, répondre à leur salut n’est pas toujours évident, surtout en virage !

Nous arrivons bientôt à Marxzel. Après un repas tout à fait convenable, nous entamons la visite du musée : un joyeux bric-à-brac. Les autos, les motos et les camions occupent une grande place, mais le nombre d’objets en tout genre entassés est impressionnant ; il faut le voir pour le croire …et y revenir, tant il y a de choses à voir. On se demande comment ont fait ses propriétaires pour amasser autant d’objets dont la valeur est parfois inestimable.

Bon, 2 heures après, il faut penser à rentrer, le trajet retour est différent mais tout aussi sympa que l’aller, la température ambiante un peu moins, altitude oblige. Petite pause désaltérante à mi-chemin et fin de parcours magnifique dans le secteur vinicole de Dürbach. Bravo et merci à Rémi pour son itinéraire, merci également à Nicole pour ses photos très réussies.

On se dit au revoir au pont Pfimlin en constatant que le ciel est bien gris côté ouest, 15 minutes après, les premières gouttes tombent…j’espère que tout le monde est rentré au sec !

Philou, le secrétaire rédacteur étant absent, c’est son adjoint (tsoin-tsoin) qui se charge du compte rendu, j’espère que ma longue bafouille ne vous a pas trop ennuyé !

A bientôt à tous !